Once Upon A Time s’arrête après la Saison 7 !

6 Février 2018.

EW vient de l’annoncer, Once Upon A Time verra ses derniers épisodes être diffusés lors de la Saison 7. ABC a décidé de ne pas renouveler la série.

L’interview exclusive d’Adam et Eddy traduite, c’est par ici !

Once Upon a Time est prêt à avoir sa fin heureuse : La série phare sur les contes de fées d’ABC s’arrêtera après 7 saisons.

Créée par Adam Horowitz et Edward Kitsis, la série a fait ses débuts en 2011 avec une grande ambition : OUAT transcripterait les contes de fées que l’audience connait et aime dans le monde réel grâce à la « Dark Curse » (=malédiction), lancée par l’Evil Queen (jouée par Lana Parrilla), et qui pourrait uniquement être brisée par la fille (Emma, jouée par Jennifer Morrison) de Snow White (jouée par Ginnifer Goodwin) et Prince Charming (joué par Josh Dallas).

Après 6 saison, une grande partie du Cast original était parti, dont Jennifer, Ginnifer et Josh. La série a pris un tournant pour suivre un Henry Mills adulte (joué par Andrew J. West, Jared S. Gilmore jouant la version plus jeune dans les 6 premières saisons) coincé dans un quartier de Seattle, Hyperion Heights, emprisonné sous une malédiction aux côtés de certains personnages originaux tels que Regina et Rumplestiltskin (joué par Robert Carlyle), et de Captain Hook (joué par Colin O’Donoghue), arrivé depuis la Saison 2.

Dans sa première saison, OUAT était la série dramatique n°1 avec un ratio 18-49 de 4.1, et 11.8 millions de téléspectateurs aux USA. La popularité de la série a même vu le jour d’un très court spin-off, « Once Upon A Time in Wonderland », lors de sa 3ème saison.
La série, qui était classée dans le Top 20 des séries pendant ses 4 premières saisons, est descendue les années suivantes, pour arriver à 4.5 millions de téléspectateurs et un ratio de 1.5 aux USA lors de la Saison 6.
Le combo du changement de diffusion de jour (la diffusion est passée du Dimanche au Vendredi) et du départ d’une grande partie du Cast principal a fait descendre le ratio à 1.1 et à 3.8 millions de téléspectateurs aux USA, pour cette première partie de Saison 7.

Après 7 années, 156 épisodes, et un nombre incalculable de twists chez ces personnages tant aimés, OUAT tirera officiellement sa révérence lors du Series Finale en Mai prochain.
EW a pu parlé avec Adam et Eddy pour avoir leur réaction sur la fin de la série, ce qui nous attend pour le Series Finale, et comment ils ont, sans y penser au début, écrit l’histoire avec cette séries dont beaucoup avaient prédits la fin bien avant la diffusion du 1er épisode.

D’où vient la décision d’arrêter la série ? D’ABC ou de vous ?
Eddy : Nous aimons la série, nous étions heureux de continuer, mais ensemble nous avons senti que, après 7 années et 156 épisodes, il était temps. Pour nous, nous étions plus « C’était une course folle ». Nous n’avions jamais pensé avoir 7 épisodes, et encore moins 7 années.
Adam : C’était comme un coup de téléphone accablant. Nous avions eu de nombreuses conversations sur de quoi cette année serait faite, et qu’elle est lieu ou non, qu’elle soit la dernière ou non, nous étions préparés depuis un moment. La chaîne a été d’incroyables partenaires avec nous durant toute l’aventure, tout comme le studio. A la fin, c’est quand même une histoire de business et la question « Est-ce que la série est financièrement viable pour être continuée ? » s’impose. Donc il y a toutes ces choses, dont nous ne sommes pas trop concentrés dessus, car nous sommes plus sur la partie créative. Nous avons atteint le point où nous disons « Okay, il est temps de finir. Nous avons eu 156 épisodes, soyons fiers et essayons de finir en beauté ».
Eddy : Il est temps de déclarer la victoire et de rentrer.

Quelle a été votre première réaction quand vous avez appris que OUAT se finirait cette année ?
Eddy : Nous sommes reconnaissant d’avoir cette opportunité. Bien sûr, nous sommes tristes, car après avoir vécu dans cet univers pour 7 années, ce soit fini. Cela a été très enrichissant créativement, mais en même temps, nous avons pu faire quasiment tout ce que nous rêvions de faire avec OUAT et nous ne pouvons pas ne plaindre, et nous ne pouvons pas être triste. Nous sommes très reconnaissant de ce que nous avons accomplis, 156 épisodes, 7 années, c’est superbe.
Adam : C’est marrant parce que ce n’était pas un shock. Quand nous avons parlé avec eux au téléphone, nous disions plus « Okay, il est temps. Cela parait normal. Nous avons eu un bon temps, essayons de finir la série de sorte que les fans est le bon sentiment sur ce que OUAT était et qui restera avec eux même une fois la série finie. »

Est-ce que ABC vous a donné assez de temps pour que vous puissiez préparer la fin de la série ?
Eddy : Oui, je dirais que nous n’avons pas démarré cette Saison 7 en pensant avoir une Saison 8, donc nous avions deux voies pour le Season Finale, l’une où il y aurait une vraie fin, et l’autre avec une fin laissant une porte ouverte. Nous avons construit la série autour de cette fin depuis quelques années maintenant, donc au lieu d’avoir un cliffhanger, ce sera la fin d’une histoire, et donc la fin de la série. Mais nous étions préparés et prêts, donc nous n’étions pas sous le shock.
Adam : Oui, il y a ces conversations, à nouveau, que nous avions depuis des mois avec la chaîne sur cette possibilité, donc nous étions prêts et nous savions que c’était une possibilité.

Même si vous vous en doutiez, aviez-vous des plans pour une Saison 8 potentielle ?
Eddy : Nous avions un plan pour une S8 potentielle car, comme je l’ai dit, nous avons commencé l’année sachant que l’une des deux choses arriverait, pour que, si durant l’année nous ne soyons pas pris de court si une S8 nous était accordée, donc oui, nous avions des plans, mais ce n’est pas grave.

Vous avez déjà mis en place vos plans de Series Finale lors du Season Finale de la Saison 6. Donc quel est le plan maintenant ? Essayer de finir sur une note d’espoir ?
Adam : C’est quelque chose sur lequel nous avons réfléchi en long et en large avant de commencer cette saison. Pour nous, le Season Finale de la S6 était une sorte de Series Finale car c’était la fin de 6 années, d’un premier livre. Pour nous, c’est plus le sentiment de Once Upon A Time, donc au lieu de ramener tout le monde pour le faire à nouveau, c’est plus d’essayer de faire des clins d’oeils aux 7 dernières années, mais de mettre l’accent sur l’espoir, sur le point de vue optimiste que OUAT a toujours arboré. Nous voulons que le public parte avec ça.

Certains fans auraient voulu que la série se finisse avec le Cast original. Avez-vous certains regrets d’avoir fait un reboot cette saison ?
Eddy : C’est une question bizarre dans le sens où, si les fans veulent ça, ils avaient la possibilité de le faire : Ils n’avaient pas à regarder cette nouvelle saison. Pour nous, nous avons fini de la manière dont nous le voulions, et nous nous amusions toujours donc nous avons voulu voir ce qu’il pourrait se passer si nous bousculions un peu les choses et nous l’avons fait. Je ne regrette jamais d’avoir pris un risque créatif parce que c’est pour ça que nous faisons ce métier. OUAT était un risque créatif. OUAT, si vous vous rappelez bien, était la série dont toutes les critiques voyaient la fin avant même qu’elle ne commence, donc nous voulions voir ce qu’il pourrait se passer si nous bousculions ça et tournons la page. J’ai aimé de nombreux épisodes cette année. J’ai aimé travailler avec eux. J’ai aimé travaillé avec ces gens, donc je n’ai aucun regrets, mais pour les fans qui ont pensé que la S6 aurait dû être la fin, alors pour eux, elle le sera.
Adam : Je suis d’accord avec Eddy. Je n’ai pas de regrets. Je pense que nous avons de bons épisodes, et certains de nos meilleurs épisodes sont encore à faire cette saison. Pour les fans à qui le Cast original manque, ils nous manquent à nous aussi. Ce sont des bons amis et nous avons aimé travailler avec eux. Mais la vie continue, les gens vont dans des directions différentes et font différentes choses. En mettant de côté la partie créative de la série, ça a été une joie de faire la série, avec toutes les personnes formidables avec lesquelles nous avons collaboré, du Cast au Crew en passant par la chaîne et le studio. Et pour les membres du Cast qui sont partis l’année dernière, nous les voyons toujours de temps en temps et nous sommes toujours amis. Cela a créé des amitiés qui dureront pour très longtemps et des liens incroyables. Et les fans ressentent la même chose. Ils ont rencontrés ces personnages, et même si certains sont partis l’année dernière, certains partiront après cette année, mais d’autres resteront ou arriveront, grâce à Netflix par exemple.

Avec tout ça de dit, allez-vous ramener certaines personnes du Cast original pour le Series Finale ?
Eddy : Nous aurons des visages familiers des 6 premières saisons qui reviendront pour le Series Finale.

Dans l’époque des reboots/revivals, quelle est la discussion pour donner une fin tout en laissant une fenêtre ouverte ?
Eddy : Avec Once Upon a Time, comme nous l’avons dit, les contes de fées ne disent jamais « Fin », mais plutôt « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Donc il peut toujours y avoir un nouveau chapitre après une fin heureuse. Pour nous, nous n’essayons pas d’y mettre complètement fin. Même l’année dernière, le Season Finale aurait pu être le Series Finales, mais si vous vous rappelez, ils ont juste continué à vivre leurs vies et c’était leur fin heureuse. Nous allons finir la série d’une façon satisfaisante nous l’espérons, mais si quelqu’un veut faire un spin-off ou un reboot dans plusieurs années, qu’il le fasse, mais je pense que ça sera un reboot complet.
Adam : Je vais vous donner un gros spoiler : Tout le monde ne meurt pas à la fin. Donc les personnages existent toujours, et comme l’a dit Eddy, ils auront leurs fins heureuses, c’est de la même manière dont nous avons créé la série, où nous prenons des personnages iconiques pour raconter de nouvelles histoires avec eux, donc je pense qu’il y a de la place pour ça. Je pense que de certaines façons, la série continuera d’exister et c’est très satisfaisant.
Eddy : Oui, il y a un OUAT Opera dont j’ai entendu parlé, nous n’avons rien à faire avec ça, mais il parait que c’est superbe.

Est-ce que vous avez fini avec ce monde ? Ou est-ce vous vous sentez de revenir un jour, même pour faire un Spin-off ?
Eddy : Là de suite, je pense, nous mettons ça de côté, et nous allons voir ce qu’il va se passer par la suite. Mais s’il y a assez d’idées pour faire un spin-off ou un truc du genre, je pense que ne laissera pas passer l’idée, car OUAT est notre bébé. Mais nous n’avons pas de plans.
Adam : Nous n’avons pas de plans pour quelque chose dans ce style pour le moment. Je pense que le seul plan que nous avons est de faire une longue sieste après cette saison, mais nous aimons cette série, nous aimons l’univers, nous aimons les personnages, nous aimons tout à son propose. Pour le moment, nous voulons laissez les fans avec des sentiments magnifiques et joyeux à la fin de la saison et de la série, qu’ils puissent en profiter de la manière dont ils le souhaitent. Si elle continue à vivre grâce à eux, tant mieux, et si non, nous avons eu la chance incroyable de faire cette série et nous sommes très reconnaissant d’avoir eu l’opportunité de le faire.

Y a-t-il eu, maintenant ou dans le passé, une discussion sur un autre Spin-off ?
Eddy : Il n’y en a pas eu, parce que la série en elle-même est presque un Spin-off. Chaque année est différente, une année peut être Wonderland, l’autre Neverland. Nous allons dans un monde et repartons vers un autre.
Depuis OUATiW, nous n’avons jamais repensé à une idée de Spin-off, mais dans le monde d’aujourd’hui, ne jamais dire jamais.
Adam : L’une des choses qui a été les plus incroyables à propos de cette série, c’est qu’il y a eu des livres, des comics et plein d’objets dérivés qui ont vu le jour de leur côté. C’est un univers que les gens peuvent toujours découvrir et profiter, mais en ce qui concerne « Faire les adventures de A et B dans tel monde ? », nous n’avons pas de plans de suite. Pour le moment nous voulons finir OUAT de la meilleure façon possible.

A la base, quelle était la mission principale de cette série ?
Eddy : C’est ce qu’a dit Snow dans le 1er épisode, sur le fait de croire en la possibilité d’avoir espoir est une chose puissante. Quand nous avons commencé cette série, c’était juste après la crise financière. Tout était cynique dans le monde, tout semblait noir. Adam et moi-même voulions vraiment réaliser une série sur l’espoir. Ce que nous aimions à propos des contes de fées c’était l’idée que votre vie peut devenir meilleure peut importe à quelle point elle semble noire à ce moment là. Je pense que c’est ce que nous avons essayé de faire dans cette série, c’est ce qui l’a démarrée. C’était notre première mission.
Adam : La série peut aussi devenir noire, mais nous ne voulions pas qu’elle soit trop sombre. Nous voulions qu’il y est toujours une lumière au bout du tunnel. Nous voulions toujours qu’il y est cet espoir, que les choses peuvent aller mieux et que de la joie et de l’amour peuvent être trouvés dans la vie.

Comme vous l’avez mentionnée, de nombreuses critiques ne pensaient pas que vous iriez si loin. Quel a été votre sentiment quand la série a commencé à gagner en audience ?
Eddy : Je vais vous dire le moment où j’ai su, parce que je vais vous le dire, chaque critique était de la sorte « C’est mort dès le départ. Le 1er épisode est diffusé face à World Series et du Foot US un Dimanche soir. Les Dimanches sont toujours durs, donc c’est mort ». Donc avec Adam, nous étions plutôt « Okay, nous avons eu assez de séries ratées pour savoir que l’audience arrive plutôt vers l’épisode 7 », donc nous nous sommes dit « on a l’opportunité de faire 7 bons épisodes ». Mais le jour de la diffusion, nous étions tous assis dans le bar au Sutton Hotel, le Cast et Crew et tout le monde pour la Premiere Party, et quelqu’un a dit « Oh mon dieu, Rumplestiltskin était la seconde recherche sur Google cette nuit ». « De tout Google ? » Et ils étaient là « Oui, oui », et je me suis dit « C’est un bon signe ». Le lendemain matin, nous avons eu un début très fort et nous étions surpris et abasourdis. Au début nous étions plus « Bon, tout le monde peut avoir tord, et puis ce n’est que la première semaine », mais quand nous avons gardé l’audience pour la deuxième semaine, c’est à ce moment que nous avons commencé à réaliser ce qu’il se passait.
Adam : Quand j’ai commencé à penser que l’on pourrait faire ça pendant un peu plus de temps était plus tard dans la saison, en Janvier, après un break de 1 mois ou 6 semaines. Nous sommes revenus avec « Desperate Souls », un épisode à la mi-Janvier. Et je me rappelle m’être dit « On s’était tellement bien débrouillé à l’automne, mais on était là chaque semaine. On a pas été diffusés depuis 6 semaines, peut être qu’ils nous ont oubliés, peut être qu’ils ne s’intéressent plus à nous ». L’épisode a été diffusé et nous sommes revenus à des chiffres toujours aussi haut qu’à l’automne et je me suis dit « Wow, les gens veulent regarder cette série ». C’était super excitant, mais nous étions qu’à 8 épisodes de réflexion, nous avons donc commencer à réfléchir sur du long terme.

Dans le pilot, vous avez fait quelque chose d’impensable à l’époque, qui était de faire prendre l’épée à une princesse Disney. Elle est passée d’une demoiselle en détresse à une vraie héroïne. Est-ce que c’était difficile de parler avec Disney, d’avoir leur confiance pour pouvoir réaliser des twists encore plus grands sur des personnages tant aimés ?
Eddy : Quand nous l’avons écrit, nous ne l’avons pas réalisé. Nous avions juste assumé que quelqu’un devait avoir mis une épée dans la main de Snow à un moment donné. Nous avons eu une réunion avec la franchise, et nous étions naïfs à l’époque et n’avions pas compris que la franchise était Disney. Nous avons juste pensé que c’était une réunion en interne d’ABC. Nous leur avons expliqué que dans le monde d’aujourd’hui, nous ne voulions pas que nos filles observent Snow rentrer et nettoyer la maison d’un nain. Nous voulions qu’elle prenne une épée et ne soit pas une demoiselle en détresse, et c’est ce que les gens respectent à propos de Snow, c’est qu’elle est une guerrière intrépide pour le bien. Ils ont dit : « Nous sommes d’accord, c’est génial, allez-y. » A partir de ce moment-là, quand ils ont commencé à voir que nous n’essayions pas juste de reproduire les films, mais que nous leur lancions nos propres spins pleins d’espoir et positifs, ils ont vraiment commencé à nous soutenir d’une manière incroyable. Nous avons eu tellement de soutien de la part de Disney dans tout ce que nous avons fait. Quand nous avons fait Merida, Pixar nous a envoyé son tartan. Nous avons rencontré des animateurs. Disney nous a ouvert des étagères et nous ont vraiment permis de faire tout ce que nous voulions. Nous étions juste choqués et surpris et Dieu merci, ils l’ont fait, parce que c’est ce qui a rendu cette série si spéciale, en étant capable de dire Jiminy Cricket et Grumpy, par opposition à The Cricket and a Helper.
Adam : Quand nous avons présenté la série, conceptuellement ils étaient à bord avec les idées que nous faisions, et quand ils ont commencé à voir comment tout allait se dérouler, ils étaient de plus en plus excités. Ils n’ont jamais été un barrage, ils ont toujours été une aide. Ils ont soutenu nos idées et nous ont donné leurs ressources pour les exécuter. Donc, chaque fois que nous sommes venus à eux et avons dit, « Hey, et si nous faisions Frozen ? Ou si nous faisions cela ? » Non seulement ils ont accepté l’idée, ils ont dit : « D’accord, pourquoi ne parlez-vous pas aux gens qui ont travaillé sur ces films, et voyez ce qu’ils pensent des personnages ? » Ce fut une expérience d’apprentissage incroyable pour nous de voir comment tant de ces histoires et personnages sont apparus lorsque nous ferions notre propre spin sur eux, de faire la version Once Upon a Time à notre manière unique.

Quel est le personnage que vous avez toujours voulu mettre dans la série, sans le pouvoir, parce qu’il ne passait pas dans l’histoire ?
Eddy : Il nous reste 3 épisodes, mais pour moi, ça m’a toujours hanté de ne pas avoir fait Mr. Toad. Je sais qu’il est sombre, mais j’ai toujours aimé l’idée de Mr. Toad, mais il n’avait jamais sa place dans nos histoires.
Adam : Je suis définitivement d’accord avec Eddy à propos de Mr. Toad. Nous n’avons jamais réussi. Mais vous savez quoi ? Je vais dire non. Je pense que nous avons fait tous ceux qui étaient en haut de ma liste. Il n’y a pas de regrets comme, « Oh, j’aurais aimé que l’on fasse ça », ou autre.
Eddy : Nous les avons presque tous fait nous peut être Country Bear Jamboree. [Rires.]

Cela vous fait quoi d’être la première ligne sur la nouveauté de Disney de refaire leurs films en live action ?
Eddy : C’était génial parce que nous avons présenté cette idée en 2002 ou 2003 à 8 ou 10 endroits et tout le monde nous a rejeté, parce qu’ils disaient : « Nous ne faisons pas de contes de fées ou d’ensembles avec toutes ces folies ». Et puis, après Lost, les gens étaient plus intéressés à entendre parler de nous si nous avions des séries folles avec des distributions d’ensemble. Nous avons toujours aimé les contes de fées, et je pense que ce qui était génial, c’est que nous y avons toujours cru, et quand nous sommes sortis, nous étions à peu près les premiers. La réaction était si forte que de nombreuses personnes ne se rendaient même pas compte à quel point ils aimaient les contes de fées ou ne réalisaient pas combien les gens aimaient les contes de fées. Donc, avoir une idée que nous avions et que nous avons transmise, et ensuite la faire revenir et être dans un bon timing, c’était un rêve devenu réalité que je ne suis pas sûr pouvoir revivre.
Adam : Quand nous sommes arrivés et que nous avons fait le synopsis de base, il n’y avait aucun live-action sur Blanche-Neige, et les films sur Cendrillon, Maléfique ou la Belle et le Bête n’existaient pas, rien n’étaient sortis.
Eddy : Je pense que Maléfique était en production et que la même année Blanche-Neige et le Chasseur allait commencer, et nous avons eu de la chance d’avoir cette idée, d’y avoir cru et d’être arrivés au bon moment.

Il est tôt encore, mais est-ce qu’il y a quelque chose sur le Series Finale que vous pouvez dire ?
Eddy : Nous n’essayons pas de faire la même chose que l’année dernière. Nous avons l’impression que c’était la fin parfaite pour ce livre. Nous pensons finir avec les menaces introduites cette année, et nous espérons donner une fin digne de OUAT avec un grand départ dans le même style de quand nous faisions les mondes alternatifs.
Adam : Nous avons beaucoup de plaisirs ces derniers épisodes et nous espérons laissé le public avec ce sentiment, avec cet espoir et l’optimisme qui vient avec OUAT, pour que tout le monde parte avec un bon sentiment.

En regardant sur toute la série, quel a été votre moment le plus fier ? Est-ce que vous auriez changé quelque chose ?
Adam : Je vais commencer avec la 2ème question, et je ne changerais rien. Je ne dirais pas que nous étions parfaits, loin de là. Je dirais que le processus d’apprentissage et la réalisation d’erreurs n’est pas quelque chose que je pourrais reproduire. C’est unique à l’expérience de réalisation de OUAT. Tout a bien marché, et tout ce qui n’a pas marché nous a aidé à faire mieux les choses par la suite.
Eddy : Du côté fierté, je dirais que mettre une épée dans les mains de Snow pour la 1ère fois, pour moi, c’est vraiment de quoi je suis le plus fier.
Adam : Je suis d’accord avec Eddy sur ça. Etre capable d’amener un personnage aussi iconique que Snow et faire quelque chose qu’elle n’avait jamais fait, cela semblait juste pour nous, et cela ne semblait pas important au début, alors que ça l’est. Le film original est brillant et est un produit du temps, et nous espérons que Once Upon A Time, de sa manière, est elle aussi un produit de son temps, d’une manière positive.

Source VO

Traduction par Oncers France, merci de créditer si vous utilisez cet article.

© Oncers France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.